Pourquoi la farine de paille est la litière idéale ?

vente et pose de gazons synthétiques
Sport et Jardin : vente et pose de gazons synthétiques
mars 19, 2021
Confier-son-jardin-a-un-paysagiste-a-Chalons-en-Champagne.
Confier son jardin à un paysagiste à Châlons-en-Champagne
avril 15, 2021

Pourquoi la farine de paille est la litière idéale ?

farine de paille

La farine de paille : une formule plus performante pour les logettes

L’alimentation et l’hygiène de l’habitat de l’animal représentent des priorités dans l’élevage bovin. Dans ce dernier volet, l’assainissement des logettes est le seul moyen de garantir une meilleure hygiène.

L’importance d’entretenir les logettes

Dans l’élevage de vache laitière, l’alimentation et le confort de l’animal jouent un rôle important dans la production de lait. Ce sont des paramètres primordiaux qui nécessitent bien des précautions. Concernant le logement de l’animal, l’aménagement et l’assainissement des logettes restent inévitables pour garantir une meilleure hygiène. Effectivement, un endroit propre, sec et confortable est un facteur contribuant à un meilleur environnement. Les fermiers sont conscients que le choix d’une bonne litière reste la principale façon de maintenir ce facteur en marche. Les matières les plus plébiscitées sur le marché sont les pailles, les sciures et les copeaux de bois. Et depuis quelque temps, la farine de paille suscite l’intérêt de plusieurs producteurs. Cette matière a l’avantage d’être plus économique. Mais surtout, elle procure un confort additionnel aux vaches.

Certes, on peut dire qu’une logette est salubre quand la litière de l’animal est sèche et propre. Il n’est plus à montrer que les déjections et l’humidité sont les causes prépondérantes qui polluent son habitat. Elles peuvent entraîner des conséquences nocives sur la santé de l’animal. Les excréments et les urines peuvent endommager les poils de la vache, et même provoquer sa chute. L’humidité déséquilibre la température et l’hygrométrie de la zone et peut causer de nombreuses pathologies respiratoires. Par ailleurs, les déchets favorisent la prolifération des bactéries et d’autres agents pathogènes. Ainsi, il est plus qu’important de maintenir un environnement propre afin de garantir la santé de son élevage. D’où la nécessite d’utiliser une bonne litière comme la farine de paille.

Les bonnes raisons d’opter pour la farine de paille

On parle d’une bonne litière quand celle-ci est capable de maintenir une logette sèche assez longtemps. Une excellente litière doit être capable d’absorber une grande quantité d’humidité. Mais encore, elle doit pouvoir procurer un confort additionnel aux vaches. Les matières organiques telles que les pailles, les sciures ou les copeaux de bois s’avèrent très économiques. Néanmoins, elles sont plutôt offensives et la plupart des temps, abrasifs pour les jarrets et les mamelles. C’est la raison pour laquelle de nombreux fermiers optent pour la farine de paille. C’est une matière issue du broyage et de moulage de la paille de blé. Elle a l’avantage d’être douce et dépourvue de fibres tranchantes. Sa finesse et sa souplesse lui confèrent une propriété ultra-absorbante. Il s’agit donc du meilleur asséchant pour logette. En effet, elle possède une capacité absorbante allant jusqu’à 450 %.

D’autre part, elle ne colle pas sur les tapis ni même sur le corps de l’animal. Les producteurs affirment d’ailleurs que la farine de paille est la version la plus sûre en matière de litière. Cette substance maintient le tapis de l’animal au sec pendant très longtemps. En plus, elle garantit une bonne aération, car l’humidité est complètement absorbée. En outre, il faut aussi noter que l’utilisation de la paille broyée améliore la qualité du fumier. Ce qui serait très avantageux pour les fermiers agriculteurs qui utilisent leur propre lisier dans leur plantation. En parlant de plantation, il existe des experts en jardinage qui peuvent aider dans l’aménagement de votre territoire de culture. Ils peuvent prodiguer plusieurs prestations qui seront bien utiles : élagage, dessouchage, débroussaillage, etc.